Partez à gauche de l’Office de Tourisme,
traversez le « pont des chaînes », prenez à droite et longez la Touques, rivière de 1ère catégorie pour la pêche à la truite de mer.



Passez par le jardin du presbytère, à côté de l’Auberge de la Touques, et admirez l’Eglise
Saint-Michel (XVème siècle). Elle fût gravement touchée en août 1944.


Continuez votre chemin en traversant la rue Saint-Michel à droite, pour vous rendre,
par le porche sur la gauche, à l’Hôtel Montpensier (actuelle bibliothèque). Bâti en
1624, il est remarquable par l’élégance de son architecture : décor en damier de briques roses et de pierres construit sur le mode parisien.


Suivez votre parcours, passez sur le deuxième pont et à gauche pour ensuite traverser le jardin de l’Hôtel de Brilly (Hôtel de Ville), puis repartez par le petit pont de bois et remontez sur la droite vers le tribunal. Sur votre droite, construit en 1736, admirez la façade de l’Hôtel de Brilly avec son fronton aux armoiries de la ville : deux bœufs et trois fleurs de lys.



En face, sur la place du tribunal, se dresse l’ancien couvent des Dominicaines, devenu espace culturel.
C’est l’un des plus beaux et plus anciens édifices en pan de bois de la ville. Les bâtiments datent des 16ème et 17ème siècles, l’étage comprend une magnifique galerie en encorbellement, remarquez également les poteaux sculptés et les traces de polychromie.


Reprenez votre chemin en direction de la rue de Vaucelles. Ce quartier recèle d’anciennes maisons en pan de bois des 16ème et 17ème siècles. Depuis 1995, ce quartier a été restauré. Le pan de bois a été remis en couleur selon l’usage du Moyen-Age.


Continuez tout droit jusqu’à l’Auberge de l’Aigle d’Or, construite en 1520, ce fut autrefois
un relais de poste (propriété privée).


Revenez maintenant sur vos pas et tournez à gauche avant le pont de « l’Yvie » : « Rue
Vieille », cette petite rue est bordée d’anciennes maisons de tanneurs. Au bout de cette rue, vous arriverez au niveau du stade et prendrez à droite.


En remontant la rue de la Vicomté, vous découvrirez l’ancienne prison, surnommée
« la Joyeuse Prison ». Elle fut construite au début du 19ème siècle, par l’architecte Harou Romain qui avait pris soin de concilier sécurité et confort des prisonniers. Le gardien chef laissait sortir les détenus, à condition de rentrer au
petit matin...


Passez devant le lavoir dont le toit permettait de récupérer les eaux de pluie. Traversez le jardin de plantes médicinales des Dominicaines à gauche, et après la place du tribunal remontez à gauche la rue
Saint-Michel en la traversant. Tournez à droite juste après le pont, vous passerez derrière l’Hôtel Montpensier et devant le jardin public où est exposée une gabare (bateau à fond plat qui naviguait sur la Touques). Vous reviendrez ainsi à
votre point de départ « l’Office de Tourisme ».


Les arrières de l'hôtel Montpensier.